الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
jeudi 27 janvier 2022
Google
Presse Ecrite
L'UE appelée à se départir de son rôle de « spectatrice passive » au sujet du Sahara marocain (revue Italienne)
05/07/2021
La revue italienne Intervento a souligné l’importance pour l’Union européenne d’oeuvrer pour aboutir à une solution politique et réaliste telle que voulue par la communauté internationale à la question du Sahara marocain, et à se départir de son rôle « de spectatrice passive » dans le sillage de la dynamique enclenchée par la reconnaissance américaine de la pleine souveraineté du Maroc sur le Sahara.

La protection par l'Espagne du chef des séparatistes du Polisario "embarrasse l'UE" (portail européen)
19/05/2021
La protection par l'Espagne du dénommé Brahim Ghali, chef des séparatistes du Polisario, poursuivi pour crimes odieux et graves violations des droits de l'Homme, "embarrasse l'UE", écrit le portail européen "Eu Political Report".

Une ONG italienne s’interroge sur l’attitude de l’Espagne qui craint le séparatisme chez elle et le soutient ailleurs
05/05/2021
Pourquoi l’Espagne craint-elle le séparatisme chez elle et le soutient ailleurs ? S’est interrogé le forum italien “Lombardia Marocco” dans un communiqué publié sur le site informazione.it.

Nasser Bourita dans un entretien avec l’agence de presse espagnole EFE
03/05/2021
Le Maroc attend toujours "une réponse satisfaisante et convaincante" de l'Espagne sur l’accueil du chef des séparatistes et cela "constitue un test de fiabilité de nos relations et de leur sincérité"

Le Maroc attend toujours "une réponse satisfaisante et convaincante" de la part du gouvernement espagnol au sujet de sa décision d’autoriser au dénommé Brahim Ghali, poursuivi par la justice espagnole pour des crimes de génocide et de terrorisme, d’entrer à son territoire.



Le gouvernement espagnol n’a pas mesuré les conséquences de l’accueil de Brahim Ghali (médias espagnol)
30/04/2021
Le gouvernement espagnol n’a pas bien mesuré l’ampleur des conséquences de sa décision d’accueillir le chef des séparatistes du Polisario, le dénommé Brahim Ghali, poursuivi en Espagne pour des crimes de génocide, meurtre, torture et disparitions forcées, souligne le magazine espagnol “Atalayar”.

Page 3 sur 68Premier   Précédent   1  2  [3]  4  5  6  7  8  9  10  Suivant   Dernier   
  Copyright © CORCAS 2022