الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
jeudi 14 novembre 2019
 
 
 
Suite

Le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue "une base sérieuse et crédible" pour la reprise du dialogue en vue du règlement définitif de la question du Sahara marocain, a affirmé, mercredi devant le Conseil de sécurité, l’ambassadeur représentant permanent de la France à l’ONU, Nicolas de Rivière.


"La France considère que le plan d’autonomie marocain de 2007 constitue une base sérieuse et crédible de discussions, en vue de la reprise du dialogue", a déclaré M. de Rivière à l'issue de l’adoption par le Conseil de sécurité de sa résolution 2494 prorogeant de 12 mois le mandat de la Minurso.

Se félicitant de l'adoption de cette nouvelle résolution, l'ambassadeur de France s'est réjoui tout particulièrement du retour à un mandat d’un an, "qui doit rester la norme en matière de maintien de la paix", notant qu'un tel mandat "permet d’assurer une continuité, ainsi qu’une plus grande prévisibilité dans la gestion de cette Mission".

Il a rappelé "le plein soutien" de son pays aux efforts du Secrétaire général de l'ONU en faveur d'une "solution politique juste, durable et mutuellement agréée" au conflit autour du Sahara marocain, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.

M. de Rivière a aussi rendu hommage au travail effectué par l'ancien Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, Horst Köhler. "Son engagement personnel et ses efforts continus ont permis d’insuffler un nouvel élan au processus politique", a-t-il dit, évoquant à cet égard l’organisation de deux tables rondes réunissant le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario pour la première fois depuis 2012.

A ce propos, le diplomate français a estimé que la nomination d’un nouvel Envoyé personnel sera "importante pour permettre que cette dynamique positive se poursuive", précisant que c’est "le sens de cette résolution, qui encourage la reprise du processus politique en s’appuyant sur les progrès accomplis".

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2019