الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
dimanche 21 juillet 2019
 
 
 
Suite

Le 10ème séminaire international de recherche académique organisé lundi par la Mission permanente du Maroc auprès des Nations-Unies, sur la thématique "l’Autonomie territoriale comme moyen de résolution des conflits", a été marqué par l’appel lancé au Polisario par le juriste reconnu de l’Université Syiah Kuala d’Aceh en Indonésie, Professeur Mawardi Ismail, afin qu’il s’inspire du cas de la province d’Aceh en renonçant à l’option irréaliste de l’indépendance et en optant pour l’autonomie.


Le professeur Mawardi a présenté aux participants les spécificités du cas d’Aceh, en Indonésie, qui a obtenu le statut de région autonome en 2005, à la faveur de l’Accord d’Helsinki. L’expert a regretté que le "Mouvement pour un Aceh Libre" (GAM), ex-groupe rebelle armé, ait rejeté la proposition d’autonomie faite par le gouvernement indonésien plusieurs années auparavant, avant de l’accepter finalement.

A cet effet, il a appelé le Polisario à être réaliste et à cesser d’insister sur l’option de l’indépendance, qui est vigoureusement rejetée par le Maroc. Le professeur Mawardi a également relevé que l’option de l’indépendance ne bénéficie nullement du soutien de la communauté internationale.

Saluant le caractère ouvert de la proposition marocaine, il a estimé que le Polisario a l’occasion de se l’approprier, afin de mettre un terme à ce conflit.

L’expert indonésien a conclu en soulignant que la résolution du cas d’Aceh de manière pacifique a pu être érigée en modèle, formulant l’espoir qu’elle pourra inspirer la résolution du conflit au Sahara marocain.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2019