الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
jeudi 30 juin 2022
 
 
 
Discours Royaux

Dans le discours prononcé, vendredi, à l’ouverture de la huitième législature, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé à faire de la cause de l’intégrité territoriale du Royaume, que SM a qualifié de "cause vitale", le premier des "trois volets fondamentaux" de l’action gouvernementale et parlementaire, les deux autres axes, étant "des attributs d’un Etat fort et des priorités pressantes".



"La préservation de l'unanimité autour de notre intégrité territoriale constitue, en effet, la première des causes vitales de la Patrie et de la Nation" a rappelé SM. Le Roi.

C’est pour cela qu’il est nécessaire de "poursuivre les efforts pour mobiliser davantage de soutien en faveur de l’initiative audacieuse et crédible que nous avons lancée au sujet de l’autonomie, dans l’espoir de parvenir à un règlement international définitif du contentieux artificiel suscité au sujet de la marocanité de notre Sahara", affirme SM. Le Roi.

Concernant le deuxième volet, le Souverain a indiqué qu'il s'agit de "la primauté de la loi, la préservation de l'identité nationale authentique, mais ouverte sur son époque, ainsi que la consolidation de la sécurité et de la stabilité et la nécessité de se prémunir contre les velléités de radicalisme et l'extrémisme, et les risques de terrorisme".

Pour ce qui est des priorités pressantes, SM le Roi a expliqué que ce troisième volet induit la nécessité de poursuivre les réformes, la consolidation des acquis politiques et des droits de l'Homme, des grands projets structurants, de l'administration territoriale, du tourisme et de l'habitat, ainsi que des équilibres macro-économiques, la productivité et la compétitivité, la modernisation des secteurs publics, l'incitation à l'initiative privée et l'encouragement qui doit être apporté à l'entreprise productive et au secteur privé.

"Parallèlement à ces actions, il faudra donner une forte impulsion à certains secteurs d'activité, pour les rendre plus performants", a poursuivi le Souverain, soulignant qu'il importe, en premier lieu, ""de gagner le pari vital de la réforme, en profondeur, de l'éducation et de la formation, réforme dont dépend l'avenir des générations présentes et à venir".

SM le Roi a appelé, à cet égard, le prochain gouvernement à "s'atteler sans tarder à la mise en place d'un plan d'urgence pour consolider ce qui a été réalisé, et procéder aux réajustements qui s'imposent, en veillant à une application optimale des dispositions de la Charte nationale d'éducation et de Formation".

Il faut aussi, a dit SM le Roi, apporter des solutions courageuses et efficientes aux difficultés réelles qui pénalisent ce secteur vital et ce, en concertation et en coordination avec le Conseil Supérieur de l'Enseignement.
Le Souverain a également invité le prochain gouvernement à veiller à l'ancrage des règles de bonne gouvernance, à travers notamment la réforme administrative nécessaire et la mise à niveau et la modernisation de l'économie pour endiguer le chômage et créer de l'emploi.

"Parallèlement et afin de combattre la pauvreté, l'exclusion et la marginalisation, il faut poursuivre l'effort de mobilisation autour de Notre Initiative Nationale pour le Développement Humain", a précisé SM le Roi, estimant que la mise en oeuvre optimale de ces chantiers de développement passe nécessairement par la régionalisation avancée et la déconcentration administrative qui représentent l'épine dorsale d'un Etat moderne.

Une telle entreprise ne peut être complète sans la réforme, la modernisation et la mise à niveau de la justice, dans l'objectif de consolider son indépendance, a encore dit le Souverain, plaidant pour l'élaboration d'une Charte nationale permettant d'introduire des changements profonds et exhaustif dans le domaine de la justice.

Source : Corcas avec MAP
- Actualité concernant la question du Sahara occidental -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022