الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mardi 9 août 2022
 
 
 
Les Session

La deuxième session ordinaire du Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) s'est ouverte lundi à Smara, sous le signe "l'autonomie, une solution définitive pour réaliser la réconciliation et le retour dans la dignité".



La séance d'ouverture de cette session de deux jours s'est déroulée en présence de MM. Chakib Benmoussa, ministre de l'Intérieur, Karim Ghellab, ministre de l'équipement et du transport, Ahmed Lakhrif et Mme. Latifa Akharbach, secrétaires d'Etat auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération.

Outre les derniers développements de la cause nationale, cette session sera consacrée à l'examen de plusieurs questions intéressant le processus de développement dans les provinces du sud, dont la promotion du secteur du transport, ainsi que les grandes réalisations qui ont vu le jour et les projets programmés dans ces provinces.

Les participants examineront également les moyens idoines pour répondre aux aspirations des habitants de la région en concrétisation des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI en vue d'améliorer davantage le niveau de vie des fils des provinces du sud du Royaume et leur assurer un développement local durable et intégré.

Lors de la séance d'ouverture, M. Khalihenna Ould Errachid, Président du CORCAS a souligné que cette session, qui se tient pour la deuxième fois dans la région, après la session extraordinaire tenue à Laayoune le 29 juin dernier, sur ordre de SM le Roi Mohammed VI pour examiner les résultats du premier round des négociations de Manhasset, sera consacrée à l'examen de plusieurs questions, notamment l'autonomie en tant solution définitive pour réaliser la réconciliation et le retour dans la dignité, le transport aérien et le réseau routier dans les provinces du Sud.

Il a rappelé que le processus d'autonomie a été lancé à l'occasion de la visite historique de SM le Roi Mohammed VI à Laayoune et particulièrement après le discours du 25 mars 2006 annonçant la création du CORCAS.

M. Ould Errachid a également rappelé les étapes déjà franchies par la proposition d'autonomie et l'accueil favorable qui lui a été réservé à travers le monde, avant d'être soumise au Secrétaire général des Nations Unies, le 11 avril 2007.

Le Président du CORCAS a indiqué que dans sa résolution historique 1754, le conseil de sécurité avait salué le sérieux, la crédibilité et l'importance de la proposition marocaine, précisant que cette résolution a jeté les fondements d'une nouvelle approche pour le règlement du conflit du Sahara qui consiste en le rejet de toutes les approches irréalistes et les plans stériles élaborés précédemment et qui met l'accent sur l'attachement aux négociations sur la base de la bonne volonté en tant que moyen unique pour la résolution de ce conflit qui n'a que trop duré.

"Nous considérons que la résolution 1754 constitue effectivement un nouveau départ à même de favoriser la résolution, dans les plus brefs délais, de la question du Sahara marocain pour peu que les autres parties fassent preuve de bonne volonté", a-t-il indiqué.

Il a également rappelé la tenue des premier et deuxième rounds des négociations sur le Sahara à Manhasset qui ont consacré le début d'une nouvelle étape pour le traitement de cette question selon une méthode civilisée qui peut aboutir à une solution définitive qui satisfasse tout le monde.

Ces négociations, a-t-il dit, ont déstabilisé le "Polisario" et ceux qui le soutiennent dans ce sens qu'elles ont constitué une rupture avec les procédures passées et lancé un nouveau processus entamé par l'adoption de la résolution 1754, qui appelle et insiste sur la tenue de négociations directes devant aboutir à une solution définitive, consensuelle et acceptée par tous.

Source : MAP
- Actualité concernant la question du Sahara occidental -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022