الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
samedi 24 février 2024
 
 
 
Activités Internationales

Les dirigeants séparatistes font de la misère des populations retenues dans les camps de Tindouf, en Algérie, un véritable fonds de commerce, a estimé vendredi à Genève l’universitaire,  membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) et acteur associatif sahraoui, Lahcen Mahraoui.


S’exprimant devant la Conseil des droits de l’Homme réuni en plénière sur "les mécanismes de protection des droits", M. Mahraoui a déploré que les responsables du Polisario s’enrichissent depuis longtemps en détournant les aides internationales destinées aux familles vivant dans les camps.

Il a cité le dernier rapport de l’Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) qui accuse clairement la direction des séparatistes et des responsables algériens de "détournements massifs et organisés des aides humanitaires".

Dans ce contexte, l’acteur associatif basé à Paris a appelé l’organe onusien à tout mettre en œuvre pour mettre fin au drame humain qu’endurent les sahraouis dans les campements de fortune situés dans le sud-est algérien.

M. Mahraoui n’a pas manqué d’évoquer les progrès réalisés au Sahara marocain depuis sa récupération par le Royaume il y a quarante ans. "Dans ce vaste territoire désertique et à l’abandon, il a fallu tout construire et tout inventer pour vaincre les difficultés environnementales", a-t-il rappelé, soulignant que le Maroc a mis en œuvre des programmes d’urgence et des moyens colossaux pour résorber le retard de cette région en termes de développement. Tous les indicateurs du développement territorial et humain y sont aujourd’hui parmi les plus élevés dans le Royaume, a-t-il dit.

Au volet de la gouvernance, ce sont des sahraouis environ 3.000 élus sahraouis qui représentent les populations des provinces du sud aux différents conseils et assemblées à l’échelle locale, régionale et nationale, a précisé ce militant.

Il a d’autre part indiqué que les sahraouis bénéficient de tous leurs droits dans un climat de paix et de sécurité, comme en témoigne le travail du Conseil national des droits de l’Homme constamment loué par le Conseil de sécurité de l’ONU.

- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2024