الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mardi 23 avril 2024
 
 
 
Activités Internationales

Le Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes participe en force aux travaux de la Quatrième Commission des Nation Unies qui tient actuellement ses travaux à New York.


Les représentants du Corcas participent en tant que pétitionnaires avec d’autres représentants de la société civile et d’acteurs associatifs venus de toutes les régions du monde. Ils ont entamé leurs interventions depuis mardi devant la Quatrième Commission et ont réitéré leur soutien à la cause nationale.

Lors de leurs interventions, les membres du Corcas ont dénoncé la situation des droits de l’homme prévalant dans les camps du Polisario à Tindouf en Algérie, où les habitants sont privés du droit légitime à la santé ce dont témoigne le taux de mortalité élevé.  

Les pétitionnaires membres du Corcas estiment que les populations sahraouies sont assujetties à des violations des droits de l’homme graves dans les camps de réfugiés.  L’absence de toute perspective d’un avenir meilleur, les conditions de logement précaire et d’autres facteurs poussent ces populations au désespoir.

Ils ont appelé la communauté internationale à défendre la population de ces camps, à exiger la présence effective du Haut Commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies (HCR) et à y garantir la liberté de mouvement et d’expression des populations.

Par ailleurs, les pétitionnaires du Corcas rappellent que  les citoyens sahraouis expriment librement leurs choix démocratiques à chaque échéance électorale. Ils ajoutent que de nombreuses réformes, notamment dans les domaines économique et politique, ont été lancées par le gouvernement central.

Ils ont également réaffirmé que l’initiative d’autonomie proposée par le  Maroc, et que les Sahraouis ont conçu eux-mêmes à travers les consultations organisées par le Corcas, constitue une base sérieuse de la solution politique définitive à ce conflit hérité de la guerre froide.

Le même soutien s’est exprimé dans le propos des autres pétitionnaires. Ainsi, les nombreux partisans du projet de large autonomie proposé par le Maroc ont souligné que le Royaume du Maroc a su se tourner vers l’avenir en adoptant une nouvelle Constitution et un programme de réformes ambitieux qui permettrait, entre autres, de garantir les droits politiques et économiques des populations sahraouies.

- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2024