الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mardi 28 juin 2022
 
 
 
Presse Audiovisuelle

M. Khalihenna Ould Errachid, en présence du Dr. Maouelainin Benkhalihenna Maouelainin et de tous les membres du Conseil qui les accompagnent pendant cette visite en Andalousie, a organisé, lundi, une conférence de presse, à Séville. M; Khalihenna Ould Errachid a indiqué, lors de cette rencontre, que le Conseil qui a tenu sa première réunion à Rabat, s'occupe actuellement de la préparation du projet d'autonomie. En réponse à une question sur "les activité favorables au Polisario", à Laâyoune, le Président du Corcas a réaffirmé que "la présence de ces jeunes au Sahara est un motif de fierté pour le Maroc, car cela montre que la liberté d'expression est garantie pour tous", en regrettant l'absence totale de cette liberté dans les camps de Tindouf.



Il a entamé sa conférence par un exposé introductif qui a traité des sujets suivants :

- Une présentation du Corcas : C’est une institution royale nommée par SM le Roi le 25/03/2006 à Laâyoune. Elle se compose de 141 membres qui représentent les différentes tribus sahraouies, les compétences politiques, syndicales et certains anciens prisonniers politiques. C’est une institution désignée et non élue, conformément aux traditions de représentation dans le sud marocain. Sa principale mission est de trouver une solution au conflit du Sahara à travers la politique de la réconciliation avec effets immédiat avec nos frères du front Polisario.
- L’autonomie constitue la solution définitive de ce dossier, que le Maroc présentera au mois d’octobre prochain aux Nations Unies
- L’autonomie est un système connu et avancé au sein de l’Etat espagnol
- L’autonomie tend à répondre aux besoins et aux revendications historiques et aux nécessités des habitants sahraouis en préservant la spécificité et la personnalité sahraouie en tant qu’une des composantes du peuple marocain, et qui a joué un rôle d’avant-garde dans l’histoire ancienne et contemporaine du Maroc
- Les expériences d’autonomie sont nombreuses à travers le monde (l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique…)
- L’autonomie est une forme de démocratie, de participation et d’intégration au sein de l’Etat
- Une récapitulation rapide sur les étapes traversées par le conflit, en passant par le choix de la guerre et ce qu’elle laissé comme traces catastrophiques, le plan de paix et ses travers qui l’ont rendu inapplicable et à leur tête le fait qu’il constitue un bouleversement radical de la carte des frontières des pays de la région
- Le Souverain marocain Mohammed VI, le Roi jeune qui a pour objectif de faire du Maroc, un Etat moderne qui répond aux exigences de l’époque et en même temps qui préserve ses constantes. Il veut aussi une solution au problème du Sahara à travers l’octroi d’un mécanisme démocratique participatif à la région et à ses habitants, respectant la personnalité sahraouie et qui respecte la souveraineté nationale
- Rappel de la visite que la délégation du Corcas a effectué dans la capitale espagnole et les rencontres qu’elle a eus avec les décideurs politiques, les centrales syndicales et les instituts d’Etudes stratégiques
- L’actuelle visite entre dans le cadre de la recherche de l’inspiration dans les expériences internationales dans le domaine de l’autonomie, en particulier l’expérience espagnole en tant que modèle d’unité, de solidarité interne et de développement économique, sociale et culturel
- La visite est pour le moment un succès
- Cette visite est aussi l’occasion pour nous de demander à nos frères espagnoles de faire pression et jouer les intermédiaires pour pousser le front Polisario à accepter le dialogue et la négociation
- Demander à nos frères au front Polisario d’abandonner le dogmatisme et adopter une politique réaliste et pragmatique
- La réalité de la région incite à trouver rapidement la solution, eu égard à l’étendue des défis qu’affronte la région toute entière et à leur tête l’émigration clandestine et la contrebande sous toutes ses formes
- Nous voulons la stabilité de la région car elle peut se transformer en un baril de poudre pouvant exploser à n’importe quel moment
- L’autonomie est un acquis et une victoire pour tout le monde : le Maroc en préservant son intégrité territoriale, l’Algérie en sortant avec honneur du conflit, les Sahraouis, y compris le front Polisario car c’est une réponse aux revendication légitimes et historiques des habitants de la région

Les interrogations des représentants des médias ont concernées les thèmes suivants :

- Les étapes que le Corcas a effectuées dans la préparation du projet d’autonomie
- La situation du front Polisario et sa position actuelle
- Les critères de l’autonomie
- La position des partis politiques avec qui il y eu dialogue en Espagne
- La position de la direction nationale du Parti socialiste ouvrier espagnol par rapport à cette affaire
- L’activité du Polisario à Laâyoune
- Le Corcas est la représentativité sahraouie
- Le Roi et le Corcas
- Ce qui est demandé aux forces politiques espagnoles
- Le referendum d’autodétermination
- La participation du Polisario à la préparation du projet d’autonomie
- Les aides humanitaires des camps

En réponse à ses interrogations, M. le Président a évoqué les points suivants :

- La session extraordinaire du Corcas, les 25, 26, 27 mai 2006 qui s’est concentré sur la discussion du projet d’autonomie, où 141 membres ont exprimé leurs points de vue et positions sur le projet. Nous avons fait de cette session, une session ouverte jusqu’à l’accomplissement de tous les éléments du sujet, que nous présenterons à SM le Roi, pendant le mois de septembre prochain. Ce projet ne marginalise personne, y compris nos frères du front Polisario, dont nous souhaitons la participation à la préparation de ce projet
- Concernant le front Polisario, il est dans une situation difficile. Sa réalité ne répond pas aux changements mondiaux. Il est un mouvement dogmatique fondé sur le principe du parti unique, la pensée unique, mariant le politique au militaire
- Le front Polisario ne représente pas les Sahraouis
- Nous voulons négocier avec lui et aboutir à l’accord. Nous voulons qu’il soit un parti politique, pragmatique, plus réaliste. De même, la situation des habitants des camps est devenue un élément de préoccupation, car ils n’ont accumulé durant 30 ans que pauvreté et privation
- Les critères de l’autonomie sont conformes aux critères internationaux, puisque les pouvoirs sont répartis entre les pouvoirs centraux et les institutions de l’autonomie
- Les composants de la souveraineté sont clairs et le reste des pouvoirs est soumit au débat
-  Notre invitation aux partis politiques espagnols pour l’intermédiation et l’intervention pour nous aider à arriver à la table de négociation avec nos frères du Polisario
- Notre rencontre avec le Parti socialiste ouvrier espagnol a été positive et nous avons reçu de sa part le soutien total, et c’est ce que nous demandons à tous
- Les relations exceptionnelles entre l’Espagne et le Maroc
- Il y a à Laâyoune des jeunes qui expriment en toute liberté leurs idées séparatistes sans entraves. Ils circulent à l’intérieur et à l’extérieur, sans entraves. Exemple Aminatou Haider et Ali Salem Tamek. Et ils représentent la minorité de la minorité. 40 personnes parmi, eux, se sont réunit avec l’Envoyée aux droits de l’homme dépendant des Nations Unies qui a visité Laâyoune où elle est resté trois jours. Et, elle a reconnu qu’il n’y avait là-bas aucune entrave à la liberté d’opinion ou d’expression. A l’opposé, les gens vivent dans les camps dans des conditions inhumaines, dans un climat dominé par l’absence de liberté d’opinion ou d’expression. Personne ne peut critiquer la politique du front. Le pluralisme est absent, la presse aussi. Mais la question qui est posée est : pourquoi les médias espagnols pour qui la démocratie et les droits de l’homme sont sacrés, sont silencieux sur les atteintes terribles qui ont lieu à Tindouf et en particulier en ce moment où cette région a été isolée du monde ?
- La question de la représentativité est claire, puisque les habitants des camps constituent le tiers et les habitants du Sahara les deux tiers
- Le Corcas n’est pas l’autonomie, mais une institution royale qui travaille en faveur de la réalisation des conditions objectives de la mise en application de l’autonomie
- Le Corcas est une institution nommée par le Roi et non institution élue
- Nous  voulons une autonomie avec des critères internationaux, respectant la démocratie et les droits de l’homme, adaptée à la spécificité marocaine
- La grande influence de l’autonomie dans la modernisation de l’Etat marocain
- Cette visite et les autres a pour objectif de renforcer les consultations avec nos voisins et activer l’intermédiation pour pousser en avant le processus de négociation avec nos frères des camps
- Le referendum n’est applicable ni politiquement, ni techniquement
- L’autonomie est pour les Sahraouis y compris le Polisario
- Nous avons écrit à toutes les associations qui soutiennent et sympathisent avec le Polisario, et qui sont en réalité, un Polisario sous une autre forme
-  Ces associations ne sont pas neutres
- Nous leur demandons de traiter avec tous les Sahraouis sans exclusif

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022