الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mardi 28 juin 2022
 
 
 
Presse Audiovisuelle

M. Khalihenna Ould Errachid, Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes a été l’invité de la première chaîne de télévision marocaine (TVM), à l’occasion de la clôture de la deuxième session ordinaire du Corcas, qui a eu lieu à Smara. L’entretien a traité des importantes recommandations émanant de cette session ainsi que le communiqué final qui a sanctionné les travaux.



Dans ce qui suit le texte intégral de cet entretien :

Animateur : Après deux jours de travaux le Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes a clôturé sa 2ième session ordinaire qui a eu lieu à Smara. Pour expliquer le communiqué émanant de cette session nous recevons le Président du Conseil, M. Khalihenna Ould Errachid. M. le Président, quelle est l’importance des recommandations et du communiqué publiés après les travaux ?

Khalihenna Ould Errachid : Nous avons appelé notre communiqué, Appel de Smara, car il est destiné à nos frères du Front Polisario et à nos frères dans les camps de Tindouf de manière générale, pour leur demander de se rendre à la réalité, au sérieux et à tirer les leçons de ce qui s’est passé et des souffrances qu’ils ont supporté.

Cet appel vient effectivement, après l’accueil favorable et spontané qu’a reçu le projet d’autonomie de la part d’un groupe important des camps du Tindouf, quand ils ont tenu un congrès pour soutenir en particulier l’autonomie proposée par SM le Roi et pour soutenir la politique de SM le Roi concernant la solution du conflit du Sahara. Il s’agit du congrès de Gjijimat.

Ce congrès coïncide avec la tenue de cette session. Et en réalité, il est une réponse favorable à la politique pratiquée par le Conseil sur les directives de SM le Roi, à savoir la politique du consensus, de la réconciliation et du dialogue.

Nous avons la conviction que ce congrès qui a eu lieu dans les environs de Tfariti et son soutien explicite à l’autonomie et à la politique de SM le Roi, est le résultat des efforts consentis depuis longtemps pour mettre fin au conflit. Il exprime aussi, le désenchantement des citoyens là-bas et leur désir fort de revenir chez eux et participer au processus du développement, du bonheur et du progrès.

J’ai donc, la conviction que l’appel ne vient pas du vide, mais a lieu car il exprime un désir réel et vrai, de rassemblement, de réconciliation, de fraternité, et au retour dans le droit chemin.

Et le droit chemin, c’est de trouver cette solution véritable, logique et réaliste, sans nulle autre, à savoir, la solution qui permet au Sahraouis, tous les Sahraouis, sans exception, de pratiquer leur vie politique, gérer leurs affaires politiques, économiques et sociales sous la souveraineté marocaine dans leur région du Sahara, sans l’intervention d’aucune autre partie.

C’est à cela qu’a aboutit le travail et l’effort de tous. Il reste un groupe de gens qui disent que le Polisario ne s’oriente pas vers cette revendication de la réconciliation, mais nous espérons que sous la pression qu’exercent sur eux les citoyens et sous les revendications qu’ils reçoivent, et c’est le cas pendant leur congrès, que cela les pousse à se réconcilier avec nous enfin de compte et signe l’accord dans le cadre des Nations Unies le plus rapidement possible.

L’Animateur : Merci, M. le Président du Conseil Royal des Affaires Sahariennes.

Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022