الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mardi 28 juin 2022
 
 
 
Presse Audiovisuelle

Dans ce qui suit les différentes déclarations consacrées par M. Khalihenna Ould Errachid, Président du Corcas, à l’évaluation de la visite qu’une délégation du Conseil a effectué en Belgique :



Entretien téléphonique, de la Chaîne Régionale de Laâyoune, avec M. Khalihenna Ould Errachid qui se trouve en Belgique

La visite, que nous effectuons aujourd’hui en tant que délégation du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes, vise à rencontrer les responsables de la Commission Exécutive Européenne et de l’Union européenne, chargés des relations externes pour les deux institutions, des groupes parlementaires au Parlement Européen, la Commission chargée des Affaires du Maghreb Arabe au Parlement Européen, ainsi que la Commission Spéciale concernée par le problème de notre intégrité territoriale.

Donc, il va y avoir des rencontres, bien évidemment, avec des institutions belges, en particulier, les partis politiques, la Présidente du Sénat et tous les représentants des institutions, responsables au Sénat et au Parlement belge. Ces visites sont des premières rencontres, que nous espérons très fructueuses.

Déclaration de Monsieur Khalihenna Ould Errachid à la radio nationale

Ils ont une grande expérience quant à l’application des actes consensuels démocratiques, comme moyen de vaincre les problèmes.

Nous allons préparer une proposition d’autonomie qui conviendrait aux particularités du Maroc et qui viserait l’intérêt suprême du Royaume du Maroc, et nous allons nous inspirer et prendre tout ce qui pourrait nous être utile, de l’expérience espagnole, belge, italienne, française ou anglaise, pour ce qui est des aspects politique, économique, social et institutionnel de l’autonomie.

Sans nul doute, que la manière dont les belges ont résolu leurs problèmes, par consentement des parties, nous intéresse beaucoup.

Un entretien avec la chaîne régionale de Laâyoune, M. Khalihenna Ould Errachid évalue la visite effectuée par la délégation du CORCAS, en Belgique:

Oui, nous avons effectué une visite, à la tête d’une importante délégation du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes, en Belgique, plus particulièrement, aux institutions européennes, au Parlement Européen, à la Commission Européenne et au Conseil Européen.

Durant cette visite, nous étions reçus par les responsables de tous les partis politiques belges, qu’ils soient au gouvernement ou à l’opposition, par les représentants du Parlement avec ses deux chambres : la Chambre des Représentants de Belgique, et le Sénat Belge.

Nous étions aussi reçus par les responsables chargés du Maghreb Arabe, de la politique extérieure au Conseil Européen et à la Commission Européenne ainsi qu’au Parlement Européen.

Nous avons eu des discussions avec tous ces responsables à propos du problème du Sahara, et avons tenu un discours clair portant sur l’autonomie et la nécessité de mettre un terme à ce conflit avec le consentement des parties impliquées.

Nous avons aussi expliqué à toutes les instances que l’autonomie, qui est en conformité avec ce qui existe dans l’Union Européenne, comme solution aux problèmes régionaux et aux problèmes concernant les communautés régionales, et c’est aussi, en conformité avec les normes internationales et avec la volonté des Nations Unies d’avoir recours aux négociations pour arriver à une solution  à ce problème.

Nous avons montré à toutes les parties, qui nous ont chaleureusement reçus, et ont été très compréhensives, que cette solution est en conformité avec la légitimité Internationale et s’inscrit dans le cadre  des efforts des Nations Unies de trouver une solution définitive au conflit du Sahara.

Cette solution va de pair avec ce qui se fait partout en Europe, c'est-à-dire doter les communautés régionales de leurs droits à travers les négociations, le dialogue, la compréhension ainsi que la résolution des conflits par des moyens pacifiques.

Nous leur avons aussi demandé d’encourager les autres parties et d’aider les Nations Unies dans ses efforts de mettre fin rapidement à ce conflit. Notre requête a été appréciée et notre visite a été perçue comme une étape positive et satisfaisante.

Nous avons expliqué tous les concepts et rectifié toute mauvaise interprétation chez ces responsables, ce qui nous a valu leur soutien et encouragement pour aller en avant dans l’application du projet d’autonomie.

- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022