الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mardi 28 juin 2022
 
 
 
Presse Audiovisuelle

Dans ce qui suit, le texte intégrale de l’évaluation faite par le Président du Corcas, M. Khalihenna Ould Errachid, à la Radio régionale de Laâyoune, à propos de la visite effectuée par une délégation du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes aux Iles Canaries et à la région d’Andalousie :



« C’était une visite historique, au fait, car nous avons rencontré toutes les tendances politiques, économiques et médiatiques des Iles Canaries. Cette visite a permis d’éclaircir la position des Iles Canaries par rapport à notre cause nationale qui est la question du Sahara. Nous nous sommes réunis avec le Représentant du Gouvernement, le Représentant de l’Etat à Tinirifi et son adjoint à Las Palmas, le Parlement des Canaries à Tinirifi, le Gouvernement des Canaries à Las Palmas ainsi que les partis politiques, en l’occurrence, le Parti Socialiste et le Parti Populaire, les hommes d’affaires à la Chambre du Commerce et de l’Industrie, ainsi que les médias. Toutes ces personnes, que nous avons rencontrées, ont totalement soutenu la proposition d’autonomie qu’elles considèrent convenir à tous les pays démocratiques. C’est aussi une manière développée d’autodétermination qui convient parfaitement à la légitimité internationale, et c’est pour cela que les différentes instances aux Iles Canaries ont bien reçu cette solution comme solution définitive au problème du Sahara.

Nous leur avons demandé d’intervenir auprès du Front Polisario pour l’inciter à prendre part à ces négociations, de manière rapide et claire, afin de mettre un terme à ce conflit. Ils nous ont promis de réagir, dans ce sens, dans les meilleurs délais. Ils ont  même demandé à ce que ces négociations tiennent lieu aux Iles Canaries et ont montré un grand intérêt aux deux principales causes, la première est le problème du Sahara et leurs préoccupations concernant l’immigration clandestine et tout ce qui en découle comme instabilité et atteinte à la sécurité dans la région, et ont considéré que la résolution du problème du Sahara à travers l’autonomie va nous aider à faire face à ce problème international. La deuxième question qui a suscité leur intérêt est le besoin de collaborer, à un niveau plus étendu, dans les domaines économique, commercial, industriel et touristique, avec la future autonomie au Sahara et avec le Royaume en entier. »

Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022