الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mercredi 22 mai 2024
 
 
 
Presse Audiovisuelle

M. Khalihenna Ould Errachid : l’appel de Mme Clinton pour la reprise des négociations sur le Sahara traduit la position internationale

Le Chaîne satellitaire Al Jazeera a diffusé une interview de M. Khalihenna Ould Errachid, le Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes, mercredi, à partir de Rabat, dans le cadre de sa rubrique de l’information maghrébine "Al Hassad Al Magharibi".



Cet entretien a lieu dans le contexte de l’appel qu’a lancé la Secrétaire d’Etat américaine Mme Hillary Clinton, au Maroc et au Polisario pour qu’ils  reprennent les négociations autour du Sahara.

Dans ce qui suit le texte intégral de cet entretien :

Al Jazeera : M. Ould Errachid, laissez-moi commencer par l’invitation faite par Clinton pour la reprise des négociations entre le Maroc et le front Polisario. Comment Rabat a-t-elle accueilli cette invitation, surtout que cela intervient après une rencontre avec le ministre algérien des Affaires étrangères ?

M. Khalihenna Ould Errachid : Cette invitation est la position de la communauté internationale, en l’occurrence la reprise des négociation arrêtées actuellement, pour que nous puissions arriver à la solution à laquelle appelle le Conseil de sécurité, et qui est une solution négociée. Le Maroc est toujours près à reprendre les négociations, à n’importe quelque moment avec bonne foi, tel qu’il l’a fait durant les quatre précédents rounds et pendant le dernier round informel, aussi.

Al Jazeera : Bien, M. Ould Errachid, concernant l’affaire Aminatou Haider qui suscite beaucoup de polémiques… Pourquoi toute cette exigence marocaine pour que Aminetou Haider présente des excuses avant de revenir dans son pays ?

M. Khalihenna Ould Errachid : Car Mme Aminetu Haider a commis de nombreuses fautes dans cette affaire qui concerne sa situation, car elle a renié sa nationalité  et a entreprit tout ce qui s’oppose à sa vie antérieure, pendant les quarante précédentes années…

Al Jazeera : … Que voulez-vous dire dans ce point ?

M. Khalihenna Ould Errachid : Pendant les quarante précédentes années, Aminatou Haider était une marocaine qui bénéficiait de tous ces droits sans aucune restriction. Elle voyage et exprime son opposition en tant que marocaine. Et brusquement, elle a renié sa marocanité et a utilisé ce procédé inacceptable. C’est pour cela qu’il faut….

 Al Jazeera : ….Mais elle veut rentrer à Laâyoune, au Sahara occidental, dans sa patri à la ville de Laâyoune…

M. Khalihenna Ould Errachid : Le Sahara occidental n’est pas un pays. Le Sahara occidental est une région marocaine, une région du Maroc. Le Sahara occidental est une partie intégrante du Royaume du Maroc et il n’existe rien qui fait la preuve du contraire. C’est pour cela qu’elle (Aminatou) est marocaine comme le sont tous les habitants de la région et elle bénéficiait de cette qualité comme je l’ai dit et voyageait avec le passeport marocain et disposait de l’identité marocaine. Brusquement elle renie cette identité pour des raisons politiques hors du contexte dans lequel elle agissait. Alors pour reprendre sa situation précédente…

Al Jazeera : …. Oui, mais nous savons que maintenant l’affaire est devenue humanitaire et il y a un intérêt international pour cela. Comment voyez-vous la solution ?

M. Khalihenna Ould Errachid : ..Les questions humanitaires n’ont aucun lien avec le fait de porter atteinte à la patrie, à ses intérêts fondamentaux et travailler avec des intérêts étrangers. Nous regrettons la situation humanitaire d’Aminetou Haider, qui s’est mise elle-même dans cette position. Il faut dire que sa grève de la faim dans les Iles Canaries est une grève volontaire. C'est-à-dire un choix personnel de Mme Aminetu Haider poussée par le Polisario et l’Algérie. Et elle peut à n’importe quel moment arrêter cette action et revenir dans sa patrie.

Al Jazeera : M. Khalihenna Ould Errachid merci. 

Source : Corcas
- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas -

 

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2024