الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
jeudi 20 juin 2024
 
 
 
Presse Ecrite

Les Nations Unies ont définitivement enterré le référendum et qualifié l'autonomie au Sahara marocain de "sérieux, réaliste et crédible"

La voie est désormais balisée pour hisser les relations entre le Maroc et le Pérou au niveau d'un partenariat multidimensionnel et diversifié, a écrit le quotidien péruvien "La Razon".


Dans un article sous le titre “Maroc-Pérou: nécessité de raffermissement des relations”, l'écrivain journaliste, Ricardo Sánchez Serra, a relevé que la célébration en 2024 par le Maroc et le Pérou du 60è anniversaire de l’établissement de leurs relations, offre aux deux pays une occasion optimale pour s'engager dans un partenariat diversifié et multisectoriel couvrant les domaines politique, diplomatique, commercial et culturel, notant qu’il s’agit d’un pas décisif à même de conférer un caractère stratégique aux relations bilatérales.

Le journaliste a ainsi passé en revue les différents chantiers de développement économique et social initiés dans le Royaume, notamment dans les Provinces du Sud, mettant l’accent sur le port de Dakhla Atlantique, "un mégaprojet tourné vers notre continent et qui constituera la porte d'entrée vers l'Afrique". 

"Le Maroc Atlantique est une vision stratégique qui représente une véritable opportunité à saisir, afin de nous positionner aux portes de l'Afrique, le continent d'avenir", a relevé Ricardo Sánchez Serra, également vice-président de la Fédération des journalistes péruviens.

 Il a, dans ce sens, souligné l’impératif d'établir des liens entre Tanger Med, meilleur port en Méditerranée et 4è au monde en termes de performance selon le rapport de la Banque Mondiale, et les ports de Chancay et de Callao, ce qui, a-t-il dit, aura un impact positif sur le commerce international et le développement économique dans la mesure où ces ports constituent un trait d’union stratégique entre l’Amérique latine et l’Afrique.

L’écrivain journaliste péruvien a également insisté sur la nécessité pour le Maroc et le Pérou de consolider davantage leurs relations de coopération dans d’autres domaines, dont le tourisme, l’éducation et la technologie.

S’agissant de la question du Sahara marocain, Ricardo Sánchez Serra, également expert en relations internationales, a salué la forte dynamique que connait la cause nationale, mettant en avant la succession des reconnaissances internationales de la marocanité des provinces du Sud, qui constituent une partie intégrante du territoire marocain.

Les Nations Unies ont définitivement enterré l'option du référendum et qualifié le plan d'autonomie au Sahara marocain de "sérieux, réaliste et crédible", a-t-il rappelé, mettant en exergue l’ouverture par une trentaine de pays de consulats dans les villes de Dakhla et Laâyoune.

Il a, dans ce contexte, appelé son pays à emboiter le pas aux nombreux pays africains, arabes et sud-américains, en procédant à l'ouverture d'un consulat péruvien au Sahara marocain.

Le Maroc est le pays le plus sûr et le plus stable de la région, avec une expérience mondialement reconnue dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, le terrorisme et le trafic de drogue, et dans la gestion des flux migratoires, a-t-il ajouté, appelant son pays à s’engager dans une coopération multidimensionnelle avec le Royaume, dans le cadre d’une alliance stratégique concrète.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2024