الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
samedi 2 juillet 2022
 
 
 
Presse Ecrite

La diplomatie marocaine, conduite par SM le roi Mohammed VI, un « souverain visionnaire du XXIe siècle », a réalisé les progrès nécessaires pour résoudre, une fois pour toutes, le différend artificiel autour du Sahara marocain, écrit la publication chilienne « ElSiete ».




Dans un article d’opinion sous le titre « La diplomatie marocaine ouvre la voie vers la résolution du différend au Sahara », le site d’information chilien souligne les victoires engrangées sur le terrain par la diplomatie du Royaume, en dévoilant les allégations et les campagnes de désinformation menées pendant plus de quatre décennies par l’Algérie.

L’auteur de l’article, Ernestina Fuentes, a mis l’accent sur le fait que « la récente reconnaissance par l’Espagne du plan marocain d’autonomie au Sahara, qui ne souffre aucune autre interprétation, (…) a constitué un tournant définitif qui démontre que les conflits ne peuvent jamais être résolus avec des slogans, mais avec des propositions politiques sérieuses, réalisables et crédibles, comme l’a fait le Maroc aux Nations Unies avec son Initiative pour la négociation d’un statut d’autonomie au Sahara ».

Selon la publication chilienne, l’initiative marocaine ne cesse d’engranger des soutiens à travers le monde, en plus de la reconnaissance des Etats-Unis et l’appui apporté par l’Allemagne, des pays arabes et l’Union européenne.

ElSiete cite à ce propos Eric Cameron, président de l’ONG norvégienne World Action for Refugees, qui estime qu’« avec ce large soutien de la communauté internationale, et en plus des États membres importants et influents de l’ONU, d’autres pays suivront cette dynamique vertueuse ».

Et l’auteur de l’article de relever qu’il ne serait pas « surprenant de voir qu’en Amérique latine, dont les parlements soutiennent majoritairement la proposition marocaine, le nouveau scénario ouvre les yeux des partisantes du séparatisme sur l’initiative d’autonomie au Sahara, dans le contexte d’une conscience de plus en plus forte que le dialogue et les principes immuables de défense de la démocratie et des droits de l’homme sont la voie idoine pour résoudre les conflits et garantir une vie digne pour les réfugiés qui, depuis plus de 40 ans, sont retenus dans les camps de Tindouf en Algérie.

Ernestina Fuentes conclut que lorsque la grande majorité des pays du monde saluent la position de l’Espagne dans ce conflit, ils ne font que reconnaître « une réalité concrète, qui n’admet ni les républiques virtuelles, ni les dogmes et encore moins des idéologies éculées datant de la guerre froide qui violent les principes fondamentaux de la coexistence humaine ».

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022