الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
lundi 21 octobre 2019
 
 
 
Presse Ecrite

Les entreprises espagnoles des Iles Canaries, souhaitent tirer profit du développement et du progrès des provinces sahariennes

En procédant au lancement de plusieurs projets importants de développement lors de sa dernière visite dans les provinces du Sud, S.M. le Roi Mohammed VI a jeté les fondements de la régionalisation avancée au Sahara, souligne la radio espagnole «Cadena Ser».  



Trois mois après le lancement de l'immense chantier de développement multi-sectoriel des provinces sahariennes sous la présidence du Souverain, S.M. le Roi a effectué récemment une nouvelle visite dans la région durant laquelle il a lancé et inauguré de grands projets dans nombre de domaines, souligne la radio espagnole dans un article publié sur sa page web.

Doté d'une enveloppe globale de sept milliards d'euros et visant la création de 120.000 emplois, le nouveau modèle de développement des provinces du sud du Royaume est «un message clair à l'adresse de la communauté internationale quant au destin qui attend le Sahara», relève la radio.

Cadena Ser rappelle que le Souverain a inauguré plusieurs projets dans les domaines de l'énergie, des infrastructures et des transports, ajoutant qu'une intention particulière a été accordée aussi aux secteurs de la pêche, du tourisme, des phosphates, de l'agriculture et de l'enseignement.

La radio espagnole met en exergue, en outre, l'importance du Conseil des ministres présidé à Laâyoune par S.M. le Roi Mohammed VI lors de cette visite au Sahara, lors duquel d'importantes décisions ont été prises.

Dans le même contexte, le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, cité par «Cadena Ser», a souligné que la régionalisation avancée se base dans son aspect économique sur le développement des ressources naturelles et l'investissement des revenus au profit des populations locales. 

 «Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud est un mécanisme de mise en œuvre et d'accélération du processus de la régionalisation avancée», a-t-il ajouté.

 «Cadena Ser»a relevé, par ailleurs, que les entreprises espagnoles, notamment celles des Iles Canaries, souhaitent tirer profit du développement et du progrès des provinces sahariennes.

 «Il est d'une importance stratégique de ressusciter ce partage de connaissances et cet échange culturel qui a toujours existé» entre la rive du Sahara et celle des Iles Canaries, a déclaré à la radio «Cadena Ser», José Torres Fuentes, président de la Chambre de commerce de Lanzarote (Archipel des Canaries).

Les deux parties peuvent s'engager dans des projets d'intérêt commun où les entreprises canariennes peuvent apporter leur expertise dans les domaines, entre autres, de la pêche, du tourisme, de l'innovation, du dessalement de l'eau de mer et des énergies renouvelables, a-t-il précisé. 

«Cadena Ser» note l'importance de mettre en place des connexions maritimes et aériennes entre les Iles Canaries et les provinces du Sud pour promouvoir la coopération économique et les échanges commerciaux entre les deux parties.   

- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2019