الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
lundi 21 octobre 2019
 
 
 
Presse Ecrite

L'ambassadeur du Maroc en Colombie, Nour Eddine Khalifa a estimé  qu'une ''évolution dans la position de l'Algérie'' est seule capable de permettre de trouver une solution pour le dossier du Sahara, car ce pays est la ''partie principale dans un dossier qui  comprend des aspects géostratégiques profonds''.


Le diplomate marocain a fait cette déclaration lors de l'entretien qu'il a accordé au site électronique CPLATAM, spécialisé dans l'analyse des politiques en Amérique  latine.
M. Khalifa, qui répondait aux questions de la directrice du site, Mme Clara Riveros, a évoqué les conditions de fondation du Polisario, en tant que mouvement marxiste-léniniste, dans les années 70, son soutien par la Lybie et son parrainage par l'Algérie dans les conditions de bipolarisation entre les deux camps est-ouest.

La  déchéance des thèses du Polisario avec la fin de la guerre froide en fait un ''paradoxe  historique aujourd’hui''.

Le diplomate constate que "la communauté internationale a commencé à suivre de manière réaliste" le dossier du Sahara. Cette évolution dans la position de la communauté internationale s'exprime à travers le soutien apporté à la proposition marocaine octroyant l'autonomie à la région du Sahara, ainsi que les résolutions du Conseil de sécurité, notamment la dernière  (2218).

L'ambassadeur marocain réaffirme l'importance du renforcement des relations politiques, économiques et culturelles avec les pays d'Amérique  latine dans la politique extérieure du Royaume.

Ainsi "la plupart (des pays d'Amérique latine) ne reconnaissent pas la prétendue république sahraouie ou le Polisario", indique le diplomate, en rappelant que le Maroc a adhéré en tant que membre observateur à l’organisation de l’"Alliance de l’océan Pacifique", en février 2014.

Il est le premier pays arabe et africain qui dispose de ce statut au sein de ce regroupement régional qui comprend le Mexique, le Pérou, le Chili et la Colombie, dont l’objectif est de renforcer la coopération économique et la coordination politique entre ses membres, en consolidant le partenariat économique avec les autres pays du monde et les organisations régionales, en particulier avec les géants asiatiques.

L’ambassadeur Khalifa a aussi, annoncé, la prochaine ouverture de deux ambassades marocaines à Panama et au Paraguay dans le cadre de la consolidation de la coopération et le rapprochement entre le Maroc et les pays d’Amérique latine.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2019