الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
jeudi 30 juin 2022
 
 
 
Dossiers

Le président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid s'est entretenu, jeudi à Bruxelles, avec Mme Benita Ferrero Waldner, commissaire européenne aux relations extérieures et à la politique de voisinage.



M. Ould Errachid, qui était accompagné de Mme Gajmoula Bent Abbi, députée et membre du CORCAS, a souligné dans une déclaration à la presse l'intérêt que porte l'Union européenne à trouver une solution définitive à la question du Sahara.

"Nous avons évoqué le processus de négociations sous les auspices des Nations Unies et souligné la nécessité de parvenir à une solution dans les plus brefs délais conformément à la volonté de la communauté internationale ", a affirmé le président du CORCAS, ajoutant que le Maroc a présenté "la solution réaliste et réalisable d'autonomie ".

" Il s'agit d'une solution de ni vainqueur, ni vaincu qui bénéfice du soutien de la communauté internationale ", a ajouté M. Ould Errachid, dénonçant les manœuvres des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume qui refusent de respecter la volonté de la communauté internationale.

Le président du CORCAS a également affirmé avoir évoqué lors de son entretien avec la commissaire européenne la situation humanitaire déplorable des populations vivant dans les camps de Tindouf, appelant à la nécessité de trouver une solution "en toute urgence" à cette situation.

M. Ould Errachid a également indiqué que son entretien a été l'occasion d'évoquer les efforts déployés par le Maroc en matière des droits de l'homme, relevant qu'il y une " surexploitation " de cette question de la part des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

Le président du CORCAS a aussi salué la position de l'Union européenne en conformité avec les efforts de la communauté internationale pour parvenir à une solution définitive à la question du Sahara.

Pour sa part, Mme Ferrero Waldner a souligné que l'Union européenne soutient les efforts déployés dans le cadre des Nations Unies pour trouver une solution à cette question.

Elle a affirmé que 2008 a été une année particulière dans les relations maroco-européennes avec l'adoption du Statut avancé.

"L'année 2008 a été particulière pour les relations entre le Maroc et l'UE où nous avons établi ensemble le statut avancé et maintenant nous travaillons sur les détails et sur le contenu très important de ce statut ", a-t-elle ajouté.

Source : MAP)
- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2022