الـعـربية Español Français English Deutsch Русский Português Italiano
mercredi 12 juin 2024
 
 
 
Dossiers

La visite de M. José Montilla, le Président du gouvernement d’autonomie de Catalogne et sa rencontre avec M. Khalihenna Oueld Errachid, Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes a suscité beaucoup de commentaires et une importante couverture de la part de la presse et des médias catalans et espagnols.



Dans ce qui suit les extraits des articles et des dépêches les plus significatifs de cet événement :

  • Agence  Europapress

Carod accompagnera Montilla à sa réunion avec le responsable marocain sur le Sahara

Le vice-président du gouvernement catalan et le président d'ERC, Josep Lluís Carod-Rovira, accompagnera le président de la Generalitat, José Montilla, avec l'ambassadeur espagnol au Maroc, Luis Planas, à sa réunion d'aujourd'hui avec le président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid.

La réunion a lieu, après que Montilla ait déclaré à la presse marocaine que le plan d'autonomie du Maroc pour le Sahara occidental est « une avance substantielle et un bon point de départ ».

Pendant un déjeuner de presse lors de sa visite institutionnelle à Casablanca, et accompagné par le vice-président catalan --qui a rejoint aujourd'hui la délégation catalane-- et le conseiller à « l’Innovation, Universités et Entreprise », Josep Huguet (ERC), Montilla a ajouté aujourd'hui, qu’«à la fin se sont les peuples qui décident».

Montilla a déclaré que le responsable marocain pour le conflit du Sahara avait demandé audience pour lui expliquer en détail le plan du Maroc pour le Sahara Occidental.

Le plan propose un statut ferme et définitif d'autonomie pour cette région et avec lequel Carod n'est pas d'accord, puisqu’il défend depuis des années, l'indépendance du Sahara Occidental, une cause qu'il a soutenue largement et publiquement comme dirigeant  d'ERC.

  • Agence EFE

 

Montilla dit que c’est une fierté que le Maroc prenne la Catalogne comme exemple pour le  Sahara

Le président catalan, José Montilla, a qualifié de « fierté » que  le gouvernement du Maroc s'intéresse à l'autonomie de la Catalogne, nord-est espagnol, comme référence  pour le Sahara Occidental.

Montilla s'est réuni cet après-midi avec le ministre des Affaires Extérieures du Maroc,  Taieb Fassi Fihri, et avec le président du Conseil Royal consultatif pour les Affaires du Sahara, Khalihenna Ould Errachid, accompagné de l'ambassadeur espagnol, Luis Planas, du vice-président catalan, Josep Lluís Carod-Rovira, et de la secrétaire aux Affaires Extérieures de la Generalitat, Roser Clavell.

Avant ces réunions, Montilla a qualifié de « point de départ », la proposition marocaine d'autonomie  pour le Sahara et a dit aux journalistes qu’en tout cas, «à la fin se sont les peuples qui décident».

Après l'entretien avec le ministre des affaires étrangères, Montilla a expliqué que « la solution aux conflits qui peut avoir lieu dans la zone, sera toujours positive pour l'ensemble des pays ».

«Je crois que  toutes les initiatives qui permettent d'avancer vers la solution des conflits sont des initiatives à voir  », a souligné Montilla,

Pour sa part, le ministre des Affaires Extérieurs du Maroc a manifesté le désir de son gouvernement de renforcer les relations « sociales, culturelles et économiques avec la Catalogne », et a remercié pour les « efforts de la Catalogne » en vue de rapprocher les positions de l'UE et du Maghreb.

Montilla a manifesté une attitude d’ouverture aux propositions du Maroc sur le conflit du Sahara Occidental.

  • El Periodico de catalunya

 

Le « président » s’est déclaré « fier » du fait que  Rabat fasse référence à la Catalogne

Montilla a nié être utilisé par le Maroc dans la recherche de l’appui très symbolique du Gouvernement catalan au plan du Sahara. « Comme président de la Generalitat –a-t-il dit-- je me sens  fier que  les autorités du Maroc prennent comme référence la Catalogne ».

INSPIRATION ESPAGNOLE
Le Président du conseil Royal des affaires sahraouies a exposé en détail le plan marocain pour le Sahara devant  Montilla et Carod. La proposition, inspirée du système autonome espagnol, prévoit : des mesures de décentralisation et de transfert de compétences, quelque chose d’inédit au Maroc. Mais il interdit toute négociation sur la souveraineté du Sahara.

  • EL Mundo

 

Le Maroc espère trouver dans l'autonomie catalane la solution au conflit du Sahara

Le Maroc tente  de trouver en l’Espagne des autonomies, la solution pour  le conflit déclenché depuis 30 ans au Sahara Occidental. Le roi Mohammed VI espère que la Front  Polisario accepte un niveau d’autonomie  semblable à ce qu’il y a en Catalogne  ou au Pays  basque comme une troisième voie, qui écarte  quelque chose qui n'est pas sur la table de la négociation : la souveraineté marocaine sur ce territoire. Le royaume alaouíte profitera de la visite du président de la Generalitat, José Montilla, pour s'intéresser au  modèle catalan.

De fait, Montilla se réunira aujourd'hui avec le principal conseiller du Roi marocain pour les affaires du Sahara et le président du Corcas, Khalihenna Ould Errachid. La rencontre, qui n'était pas prévue dans le programme officiel du voyage du président catalan, aura lieu à la demande du Maroc.

Montilla s'est déjà montré, lui-même partisan de l’autonomie que Mohammed VI a offert  pour le Sahara Occidental dans une entrevue au journal marocain le « Matin ». Dans la ligne de l'appui du gouvernement espagnol au projet, exprimé par le président José Luis Rodriguez Zapatero, le chef de l'Exécutif catalan  a évalué le Statut d’autonomie  comme un « bon point de départ » pour la résolution du conflit.

  • El Pais

 

Montilla a fait des éloges pour le "processus d'ouverture"  du Maroc. En plus il a déclaré que la proposition du souverain  de doter le Sahara d'un statut d'autonomie dans le  cadre de la  légalité internationale - protégé par les Nations Unies – est une  "avancée substantielle", " comme point de départ", ce qui constitue un pas au-delà de la posture officielle espagnole, qui l'évalue comme étant un pas  qu'il faut prendre en  considération.

Le président du Conseil royale consultatif de Affaires Sahraouies, Khalihenna Ould Errachid, aura une entrevue cette après-midi avec Montilla.

Source : Corcas
- Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas -

 

 Le site n'est pas responsable du fonctionnement et du contenu des sites web externes !
  Copyright © CORCAS 2024